• relation épistolaire

    La lettre, une liaison dangereuse

    Liaison a priori intime d'un émetteur et d'un récepteur (Mme de Sévigné et sa fille, lettres de Van Gogh à son frère, lettres d'amour...), la lettre ne véhicule pas seulement un message qui célèbre ce lien (comme dans la lettre d'amour, qui n'a pas d'autre fonction, et qui, par conséquent, n'a pas réellement de message... ). La lettre sert surtout à mettre en question l'intimité de cette liaison, car on n'écrit pas pour ne rien dire, ou lorsque tout va bien : l'écriture d'une lettre est liée à un moment de crise, la lettre est l'expression d'une demande urgente ou d'un message pressant, essentiel. C'est pourquoi la lettre est plus souvent l'occasion d'une rupture que d'une simple déclaration : elle devient le support d'un discours libéré, car distant. Plus, elle peut être une déclaration publique (J'accuse). L'écart spatial et temporel qui sépare l'émetteur et le récepteur ouvre une situation propice à la réflexion. La pensée, l'esprit se libèrent de la lettre, quitte à ruiner la stabilité de la relation... La lettre peut même être le support du libertinage, en véhiculant un discours qui subvertit la morale de l'amour (Laclos). Enfin, cette logique de la rupture par l'écriture est lisible de manière définitive dans Inconnu à cette adresse, où le seul fait d'envoyer une lettre, même dépourvue de tout message, condamne son récepteur à mort. De l'amour à la mort, du lien à la rupture, la lettre est dangereuse, l'émetteur peut se trahir, le récepteur peut être piégé par l'interprétation des propos. Le sens des mots débordent et échappent.


  • Commentaires

    1
    patrice
    Lundi 18 Septembre 2006 à 13:08
    renseignements SVP
    bonjour, je suis en formation d'éducateur spécialisé 3° année et ait à développer un projet d'action éducatif en direction d'un public précis et en fonction de leur problématique... j'effectue mon stage à responsabilité dans la protection judiciaire de l'enfance et cherche donc des éléments pouvants m'aider dans mon projet: à savoir : comment, dans le cadre de ma mission en A.E.M.O puis je accompagner les parents dans leurs fonctions parentales malgré le placement de leur enfant et comment veiller à la continuité du lien familial ? En aidant les parents à développer une relation épistolaire avec leur enfant et/ ou l’institution dans laquelle est confié leur enfant afin de re dynamiser un lien « étiolé » et que ces séparations provisoires entre l’enfant et la famille ne se transforment pas en rupture
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :