• la nuit et le moment

    Voici un extrait de La Nuit et le moment, de Crébillon, qui présente un dialogue entre deux libertins, Clitandre et Cidalise. Clitandre justifie ici, avec une parodie de vocabulaire moraliste, ses débauches.

    Clitandre : Comment voulez-vous qu'on fasse ? On est dans le monde, on s'y ennuie, on voit des femmes, qui, de leur côté, ne s'y amusent guère : on est jeune; la vanité se joint au désoeuvrement. Si avoir une femme, n'est pas toujours un plaisir, du moins c'est toujours une sorte d'occupation. L'amour, ou ce qu'on appelle ainsi, étant malheureusement pour les femmes, ce qui leur plaît le plus, nous ne les trouvons pas toujours insensibles à nos soins : d'ailleurs, les transports d'un amant, sont la preuve la plus réelle qu'elles aient de ce qu'elles valent. J'ai quelquefois été désoeuvré; j'ai trouvé des femmes qui n'étaient peut-être pas encore bien sûres du pouvoir de leurs charmes ; et voilà ce qui fait que comme vous dites, j'en ai eu quelques-unes.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :